Une rentrée HOMEMADE

Cette année mes enfants sont rentrés en CP et petite section! Commençant maintenant à pas trop mal maitriser mes outils de couture, je me suis lancée le défi personnel de leur coudre tout le nécessaire pour l’école, mais également pour leurs activités extra-scolaires!
Me voici donc avec le projet de coudre plein de choses pour la rentrée.
Pour ma fille qui rentre au CP:
– 1 trousse assez grande pour tous les jours
– 1 trousse double compartiments pour les feutres et crayons de couleurs
– 1 cartable
– 1 sac de sport
– 2 pochettes à ardoise (1 pour l’école et 1 pour la musique)
– 1 sac pour la musique pouvant contenir tout le tralala (carillon, portes-vues, ardoise et trousse)
Pour mon fils rentrant en petite section:
– 1 sac pour son change pour l’école
– 1 sac pour son eveil musical!

Tous ces projets je vais vous les présenter sous 3 articles: celui-ci présentant le nécessaire école, un second avec ma création de pochette à ardoise simple (tuto gratuit), et un dernier présentant les affaires de musique!

Ici je vous parle donc de tout le nécessaire de l’école pour mes enfants, basé sur des patrons proposés par de formidables créatrices (Jane Emilie et By Jen)

Le Cartable d’écolier

Pour le cartable de ma fille, j’ai longtemps prospecté pour le bon patron. Pour moi un cartable doit être solide, imperméable et si possible durer plus d’une année (mais ça seul l’avenir nous le diras!). Après avoir demandé conseil à la communauté couture, je me suis orientée sur le patron du « cartable d’écolier » de Jane Emilie!
Pour les tissus, je me suis orienté vers du lin enduit et du simili. La commande de ma fille s’était « du bleu, du rose, des paillettes et des licornes ». Ma fille a choisi le simili a paillettes pour le rabat du sac, et nous avons choisi ensemble le motif de broderie licorne sur le site d’Urban Threads (j’aime beaucoup leurs motifs!). La broderie n’est pas parfaite, probablement un petit manque de stabilisation, mais ma princesse est super contente!!

Comme pour moi le cartable doit pouvoir s’adapter à toutes les saisons, j’ai mis de la mousse space rose pour le dos et la partie envers des bretelles. Je pense que cela apporte du confort et limitera la transpiration à la prochaine belle saison! Pour le matelassage, on s’est fait plaisir avec ma fille! Elle m’a demandé une fleur au centre, et elle a elle-même dessiné les coeurs sur les cotés! Elle est tellement fière!!

Pour renforcer le cartable, en croisant les doigts pour qu’il dure plus qu’un an, j’ai renforcé le fond en ajoutant un morceau de jeffytex entre l’extérieur et la doublure intérieur, ainsi que 4 pieds métalliques, non prévus dans le patron. J’ai également doublé le simili pour les attaches de la poignée, ainsi que pour les attaches des bretelles.
Pour la poche du milieu j’ai également rajouté des petits morceaux de tissus avec des coeurs pour cacher les bordures de la fermeture éclaire et faire en sorte que la poche soit bien « fermée » jusqu’aux cotés.
Lors de l’assemblage final entre la doublure et l’extérieur, j’ai eu quelques difficulté pour la couture au niveau de la bordure du rabat, probablement parce que mon fil bleu n’était pas assez solide. Du coup, pour renforcer à cet endroit j’ai opté pour poser des rivets supplémentaires.

En bref, ma fille était vraiment trop fière de montré son cartable cousu par maman à la rentrée!! Il a l’air d’avoir la bonne taille pour le transport des affaires en CP, d’ailleurs les 2 poches devant pile adaptée pour ses 2 trousses!

Les trousses d’école

Pour aller avec son cartable, j’ai cousu 2 trousses Peppa du livre « Préparer la rentrée des enfants en 3 tutos » par Jennifer Hornain, alias By Jen.
Ces trousses ont été réalisés en simili et suédine épaisse, avec des doublures en coton enduit pour « résister » aux crayons!!
Les 2 trousses sont d’ailleurs décorées d’une silhouette de licorne, un autre motif provenant d’Urban Threads.

Pour la version rose, j’ai suivi exactement le tuto. Elle est donc composée d’un grand compartiment principal, et une seconde petite poche zippée au dos, dans le simili rose à paillettes! ;-). Le tuto est vraiment très bien fait et bien expliqué, il suffit de bien suivre les instructions et de prendre son temps et on obtient de super couture, même pour les 4 angles!

Pour la version bleue, qui est sa trousse pour les feutres et crayons de couleurs, j’ai modifié Peppa pour en faire un trousse à double compartiments.
Pour se faire, j’ai:
– retiré 1-1.5 cm sur la partie haute des 2 pièces extérieurs,
– coupé 4 pièces de doublure au lieu de 2, avec les parties correspondants aux dessus et fonds réduites,
– créé un empiècement en simili entre les 2 fermetures éclaires.

Mon montage a été similaire au tuto jusqu’à la couture des cotés. Dans ma version, il faut faire attention à ne pas prendre la doublure pour la couture des cotés, mais de la coudre indépendement (1 couture coté pour les extérieurs et 2 coutures cotés pour les doublures, x2). Les 4 angles extérieurs sont cousus comme dans le tuto, et en plus, il faut procéder suivant la même méthode pour les 4 angles supplémentaires pour les doublures internes. Pour finir, on retourne la trousse au travers d’un des compartiments, et hop le tour est joué!

Voilà donc une trousse double compartiments idéale pour transporter les feutres et les crayons de couleurs tout en ayant un minimum de trousses! 😉

Le sac de sport et le sac maternelle

Faisant sa rentrée à l’école, et histoire qu’il n’y ait pas non plus de jaloux, j’ai cousu le sac de maternelle de mon fils. Egalement, dans la collection Licorne de ma fille, je lui ai cousu le sac de sport! Ces 2 sacs correspondent aux 2 versions possibles du sac Choupi du livre « Préparer la rentrée des enfants en 3 tutos » de By Jen.

Pour ma fille, j’ai fait la version sac de piscine du patron, plus grand que la version Choupi. Il est bien entendu coordonné avec son cartable, avec mon test de broderie licorne pour la poche devant, et le lin enduit bleu pour l’extérieur. J’ai réalisé la doublure intérieur dans un coton fleuri bleu que ma fille adore, qui est également la doublure de sa veste de pluie réalisée au printemps.

La version pour mon fils correspond à Choupi à propremement parlé. Il est réalisé en lin enduit et simili violet pour l’extérieur (sa couleur préférée), et la doublure intérieur est en lin bleu. Pour décorer, j’ai réalisé un appliqué en forme de voiture dans un échantillon de tissus miroir argenté, et utilisé les chutes du liberty enduits voitures avec lequel je lui avais cousu un manteau il y a 1.5 ans.

Ce patron est vraiment très simple et rapide à coudre, les tailles sont parfaites dans les 2 cas, mes enfants sont super contents!!

Et vous, que pensez-vous de toutes ces cousettes de rentrée??
N’oubliez pas, pour le tuto pochette ardoise c’est ici, et pour les affaires HomeMade pour la musique c’est ici!! 😉

La majorité des fournitures provient de la mercerie des créateurs:
– les lins enduits
– les similis
– la suédine Alaska
– et toutes la petite mercerie (fermetures éclaires, fermoir de cartable, sangles, pieds….)

Climate Stripes

Aujourd’hui c’est de nouveau une couture engagée contre le changement climatique que je vous présente! Ce projet, mon mari me le réclame depuis que j’ai fait le gilet « Don’t Touch » de notre fils!

Comme vous le savez déjà, nous sommes une famille qui essaye de réduire son empreinte sur la planète au travers de petits gestes au quotidien, notamment la couture des tous nos vêtements!
Mon défi pour Février était de coudre pour mon mari… bon au final je ne vous présente qu’un seul projet envisagé, par faute de temps, mais c’est un projet qui fait passer un message pour la planète!! 😉

Avant de vous parler plus longuement de l’image, parlons de la couture!
Voici donc mon premier gilet zippé en taille adulte, réalisé pour mon mari. J’ai utilisé le patron « Indigo Blues » du magasine Ottobre Design famille (7-2017), en taille 48, pour une taille M du commerce. J’ai modifié le modèle pour le doubler entièrement en jersey, à la demande de l’intéressé qui est bien frileux… et encore, il ne le trouve pas assez chaud… Pour le montage, je l’ai fait à ma sauce; après 2 ans de couture des modèles Ottobre, je commence à avoir la main! 😉

Je me suis appliquée pour lui faire de jolies finitions afin que le vêtement, et surtout les coutures soient bien durables. J’ai utilisé des tissus de qualité et bio, trouvés chez Lulu la luciole: l’extérieur est en french terry gris de chez Soft Cactus, et les doublures corps et capuche sont en jersey Lillestoff couleur pétrole. Le bord-cote pétrol, le jersey gris des manches, le cordon et la fermeture éclaire proviennent de la mercerie « l’Atelier de la Création ».
Coté finitions, j’ai effectué les surpiqures à la recouvreuse, ici vous voyez le coté envers des coutures sur l’endroit du tissu. J’ai fait des arrêts de cordon rectangulaires en Snappap, de même que les renforts d’oeillet ronds. Les oeillets sont bleus également, et on été dénichés lors du dernier CSF. Pour la bande de finition, je l’ai fait avec un biais coton, pour sa couleur, et j’ai disposé une petite étiquette pour dire que c’est moi qui l’ai fait! 😉

Parlons maintenant de la personnalisation, qui m’a pris BEAUCOUP de temps!!!
Quand cette image est sortie, mon mari, qui est sensible comme moi à réduire notre empreinte sur la planète, m’a dit « ce serait cool si tu arrives à me faire un vêtement avec, cette image est belle et en plus elle a du sens! ». Nous parlons ici des « Climate Stripes », qui sont sorties il y a maintenant quelques mois, visant à mettre en avant l’impact du changement climatique sur la planète. C’est très joli, coloré, mais que veulent-elles dire?
En tant que paleo-climatologue (en gros j’étudie l’évolution des climats passés), je profite de cet article pour vous expliquer ce concept.
Sur les climate stripes, un trait vertical représente une année. Ensuite les couleurs correspondent à l’écart de la température moyenne annuelle pour une région donnée par rapport à une certaine température de référence. En climatologie, cette référence est généralement prise comme étant la période pré-industrielle, soit la fin du XIXe siècle, avant que l’homme ne commence à « polluer » la planète. Ainsi, la gamme de bleu indique des températures plus froides, alors que les tons rouges montrent des moyennes annuelles plus chaudes que la période pré-industrielle.

Si cela vous dit, des chercheurs ont mis au point un petit site internet permettant de visualiser différents climate stripes, pour tout le globe ou seulement un pays, à partir de données scientifiques vérifiées (https://showyourstripes.info/). N’hésitez pas à aller voir, je trouve cela assez ludique et très parlant!


Pour ma personnalisation, j’ai choisi les stripes en version globale, donc la moyenne des températures sur toute la Terre, avec des données allant de 1850 à 2018, soit 168 stipes, provenant de ce site, et 16 couleurs différentes.
J’ai ensuite numérisé cette image pour la transformer en broderie. La demande de mon mari était « en gros dans le milieu du dos », j’ai donc adapté ma broderie pour mon plus grand cadre, soit 30×18 cm de ma V5. J’ai joué un peu sur les histoires de densité et compensation d’étirement pour l’adapter au tissu sur lequel elle a été brodé.
Ensuite ça a été de gros croisements de doigts car je n’ai pas pu faire de test par manque de tissu…
Après quelques déboires, la brodeuse refusait les canettes faites avec la bobine sur mon 2e porte-bobine(…), j’ai enfin attaqué les 6H30-ish de broderie sans la lâcher des yeux 1 seconde… Résultat, un petit décalage sur la gauche à cause d’un pb de stabilisation, et une bobine de fils terminée, je la trouve plutôt réussie!! Qu’en dites vous?


Si vous voulez la broderie, n’hésitez pas à me contacter! Pour le moment je ne la mets pas à disposition car je souhaite l’améliorer un peu avant de la distribuer…


Au passage, si vous voulez vous renseigner plus sur le changement climatique et/ou l’étude du climat, je vous mets des liens vers quelques sites interessants, accessibles à tous et vulgarisés:
le site de l’IPCC, où vous pouvez retrouver différents supports visant à rendre accessible et résumer les conclusions du rapport du GIEC https://www.ipcc.ch/languages-2/francais/
une conférence de Valérie Masson-Delmotte de l’été 2019, qui explique différents aspects du changement climatique et de son étude. https://www.youtube.com/watch?v=DlVvsa8iz28
la section « pour tous » du site de l’Institut Pierre Simon Laplace, dont mon laboratoire fait parti, où vous pouvez retrouver pleins de documents, expériences informations pour la vulgarisation scientifique. https://www.ipsl.fr/Pour-tous

Pour les enseignants de collège – lycée en région parisienne, l’IPSL a développé un jeu de plateau « Climat Tic-Tac », créé par des climatologues, permettant de comprendre l’impact de différentes actions sur la planète. N’hésitez pas à les contacter, il y a des sessions de formation pour les enseignants de temps en temps. https://www.ipsl.fr/Actualites/A-decouvrir/ClimaTicTac-un-jeu-sur-le-changement-climatique

Egalement, si vous avez l’occasion, je vous recommande d’écouter les interventions de Jean Jouzel et Valérie Masson-Delmotte. Ce sont de très bons scientifiques et vulgarisateurs (j’ai travaillé avec eux et font parti de mon laboratoire) 😉 .

A très bientôt pour de nouveaux projets!!

Pour les fichiers de broderie:

Ici je vous partage mon expérience de broderie et les fichiers que j’ai créé (en format .PES). Vous pouvez les télécharger gratuitement. C’est un fichier .pdf qu’il faut modifier en .zip puis décompresser. A l’intérieur du dossier vous avez l’image de la broderie, le fichier de broderie .PES et un pdf avec les différentes étapes, taille de broderie/cadre.

Don’t Touch My Planet

Aujourd’hui je vous partage mon expérience pour la création d’un ensemble de broderies pour le nouveau gilet de Léo que je vous présente ici.
Pour créer des broderie j’ai le logiciel Drawings X pro que j’ai acheté en même temps que ma combinée Brother V5. J’ai choisi ce logiciel car il est compatible Mac. Je suis autodidacte, donc j’apprends à l’utiliser au fil des projets et en suivant les quelques tuto sur youtube.

Revenons en à notre ensemble de broderie sur le thème de la protection de la planète…
Cet ensemble de broderies est composé de 3 pièces que j’ai créé: un badge avec appliqué, un texte, et la Terre.

Le badge « Life Protector »:

Cet appliqué est tout simple, composé d’un cercle en contour bourdon, et d’un texte arrondis autour. Tout simple, mais grâce à lui j’ai appris a gérer comment modifier les lignes de bases, ainsi que la méthode du logiciel pour les appliqués. Je l’ai fait pour qu’il tienne dans un cadre 10×10 cm.
Vous pouvez le récupérer ici (enregistrez le lien sur votre ordinateur puis modifiez l’extension « .pdf » en « .zip »)


#YouthForClimate:

Ici, rien de nouveau sous le soleil, c’est seulement un texte fin légèrement arrondis pour épouser un peu la forme de la manche. Il tient également dans un cadre 10×10 cm. L’écriture est assez fine, donc il faut bien renforcer le tissu pour un joli rendu, surtout si comme moi vous le brodez sur un tissu extensible. Vous pouvez le récupérer ici (enregistrez le lien sur votre ordinateur puis modifiez l’extension « .pdf » en « .zip »).


Don’t Touch My Planet:

Cette broderie est ma 2e vrai création (ma toute première était la ballerine). Par contre c’est ma première grosse broderie. Je vous décrit ici les différentes étapes de la création. Au total je pense avoir passé autour de 15h sur cette création

Je suis partie d’une image de la Terre prise sur Google Earth. J’ai choisi de la centrer sur l’Atlantique afin de voir la majorité des continents.





J’ai ensuite utilisé le logiciel Adobe Illustrator pour dessiner les différents contours. J’ai choisi de limiter le nombre de couleurs à 9 couleurs (3 bleus, 3 verts, jaune, blanc et gris), j’ai donc du simplifier ma Terre. J’aurais bien gardé la dorsale océanique (mon coté géologue), mais aucun des 2 bleus plus clair ne convenait. Mon dessin terminé, je l’ai uploadé dans Drawings X Pro pour le transformer en broderie.

Une fois loadé, j’ai encore simplifié le dessin en retirant des petites iles et simplifiant des contours. Initialement j’avais laissé un contour gris autour des continents pour délimiter leur limite avec les océans, mais je les ai retirés suite à mon test en broderie réel (je l’avais montré en Story sur les réseaux sociaux). De même, j’avais choisi un motif de vagues pour l’eau, mais le rendu sur le test ne me convenait pas. J’ai par cet erreur compris l’importance de l’orientation du sens du point de broderie, qu’il faut orienter différemment de celui du tissage du tissu sur lequel le motif est brodé. Vous me direz que c’est logique, mais je n’y ai pas pensé tout de suite… Au final, j’ai remis le motif au plus simple en l’orientant à 45°, comme je l’avais initialement fait pour les continents. J’ai également fini par élargir le contour gris.

Une fois les dernières modifications faites j’ai fait le coup de poker de broder directement sur le dos du gilet, en renforçant bien. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ma broderie plutôt pas mal!

Encore des choses à améliorer, mais je suis super fière (si vous avez des conseils, n’hésitez pas!!)

Je vous mets ici à disposition la broderie:
avec le texte (dans le bleu le plus foncé), qui rentre dans le cadre le plus grand de la V5 (18×30 cm). ici (enregistrez le lien sur votre ordinateur puis modifiez l’extension « .pdf » en « .zip »).
juste la Terre, qui doit rentrer dans un cadre 15×15 cm. ici (enregistrez le lien sur votre ordinateur puis modifiez l’extension « .pdf » en « .zip »).

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer