Pour les fichiers de broderie:

Ici je vous partage mon expérience de broderie et les fichiers que j’ai créé (en format .PES). Vous pouvez les télécharger gratuitement. C’est un fichier .pdf qu’il faut modifier en .zip puis décompresser. A l’intérieur du dossier vous avez l’image de la broderie, le fichier de broderie .PES et un pdf avec les différentes étapes, taille de broderie/cadre.

Article mis en avant

En route vers le zéro-déchet féministe!!

Comme dit sur les réseaux sociaux, cette année je me fixe un défi par mois pour avancer et évoluer dans ma couture!! Pour le mois de Janvier, j’ai choisi « sous-vêtements pour tous »!!

L’article d’aujourd’hui se concentre sur mon 2e projet couture dans le cadre de ce défi: des culottes menstruelles pour moi!!!

Plusieurs patrons existent probablement, mais dans un objectif de limiter ma collection de patrons, et surtout de faire avec ceux que j’ai déjà, j’ai préféré modifier un patron que je possède. Je vous propose donc ici de partager avec vous ma méthode pour créer une culotte menstruelle à partir d’un patron de culotte classique!

Le principe de la culotte menstruelle est qu’il faut qu’elle soit:
imperméable, histoire de ne pas avoir de traces indésirables sur nos vêtements,
absorbante, pour que le flux de la journée soit entièrement contenu, histoire de ne pas avoir à en changer en pleine journée,
respirante, pour qu’il n’y ait pas d’odeur et qu’on n’ai pas la sensation d’humidité.

En gros, on met sa culotte et on n’y pense plus de la journée. Pour la laver, il suffit de la rincer à l’eau clair pour évacuer le sang, puis ensuite direct dans la machine avec le reste du linge à 30°C, et séchage à l’air. Attention, surtout pas de sèche-linge, ça abimerait le tissu imperméable!!!
Je pense cette option économique plus qu’écologique, mais dans tous les cas c’est toujours mieux de savoir ce qu’on porte au niveau de nos parties intimes plutôt que d’utiliser des produits du commerce bourrés de perturbateurs endocriniens et surtout non recyclables…
Economique, car la fabrication se fait avec peu de matière, donc on pioche facilement dans les chutes!! Je pense également que financièrement on s’y retrouve car tous les produits d’hygiène menstruelle ont un certain prix dans le commerce…
Pourquoi je ne pense pas qu’on puisse les qualifier d’écologique? Mon avis est plutôt basé sur les méthodes de fabrication des matières. En effet, le coté imperméable est obtenu par l’utilisation de PUL (PolyUréthane Laminé), qui est un tissu polyester avec un enduit synthétique. Sa fabrication nécessite donc l’utilisation de produits non naturels et est rarement respectueuse de l’environnement…. Pour le coté absorbant, plusieurs options sont possibles, comme le french terry épais, le zorb, ou l’éponge… Personnellement j’ai opté pour de l’éponge de bambou. Même si cette fibre est naturelle, une fois encore le procédé de fabrication lui n’est absolument pas respectueux de l’environnement.

Du coup, de mon avis, chacun fait comme il l’entend et suivant sa conscience pour ce qui est de son choix dans la gestion de ses menstruations! Moi j’ai opté pour la culotte menstruelle car au moins je la mets le matin et je n’ai plus à m’en soucier pendant la journée, et plus besoin d’acheter des protections remplies de produits indésirables. Petit bonus, maintenant pendant cette période je me donne le sourire en portant des culottes avec des tissus que j’affectionne, qui sont ultra agréables à porter et qui me font me sentir bien…

Alors, coté patron, j’ai fait simple, j’ai opté pour la culotte « Piper » du magasine La Maison Victor mars-avril 2019. L’avantage de ce magasine est qu’il propose des patrons de sous-vêtements pour toute la famille, ainsi que d’autres modèles. Dans ce même magasine j’ai réalisé mon polo préféré Caféine que je porte très souvent! La culotte piper a une forme assez enveloppante qui la rend confortable à souhait! La taille et les bords de cuisse sont finis avec un biais élastique, ou élastique pré-plié, ce qui donne une finition nette et un certain confort une fois la culotte portée. Coté taille, je me suis fiée au tableau de mesure et ai opté pour une taille 38, suivant mon tour de hanches. A la découpe cela m’a paru bien grand, mais en comparant avec une de mes culottes habituelle, cela semblait bon. Au final, taille parfaite!!

Pour passer du modèle classique au modèle menstruel, je n’ai découpé qu’une pièce de gousset dans mes jerseys. Pour la forme de mon « insert » absorbant, voici ma technique (aucun intérêt que je vous fasse un scan, cela n’est valable que pour la taille 38 d’une part, et suivant mes préférences d’autre part… alors autant vous donner ma méthode pour que vous adaptiez directement à votre cas! 😉 ). Tout d’abord, j’ai reporté les pièces du gousset, puis devant et derrière de la culotte, en alignant bien les bords, pour avoir la forme correspondant à la culotte une fois cousue. De là j’ai dessiné à main levée les limites de mon insert pour l’avant et l’arrière. Pour faciliter la couture, j’ai opté pour des tracés légèrement arrondis allant d’un coté à l’autre. Il faut garder en tête que le PUL est un tissu laminé, donc pas forcement des plus simple à travailler sous la machine…. donc plus la couture est sans trop d’arrondis et plus ce sera simple à assembler.

Pour ce qui est de l’insert, voici ce que j’ai fait: 1 couche de PUL (imperméable), 2 couches d’éponge de bambou (absorbant), et une couche de suédine (respirant et effet au sec). J’ai choisi ces tissus suite à mes recherches pour la conception de couches lavables pour mon fils, que je n’ai pas encore fait. D’autres tissus sont envisageables, notamment pour l’effet au sec, où il est plus souvent utilisé de la micropolaire par exemple. Moi j’ai choisi la suédine car il y en a chez Lulu la luciole et Rascol, alors que pour la micropolaire il fallait me créer un compte sur une boutique supplémentaire… (Perso, je préfère rester fidèle à 2-3 boutiques et limiter mes paiements sur internet….). Comme dit plus haut, la couche absorbante peut être adaptée, avec des matières plus ou moins absorbantes en fonction des besoins de chacune. Pour avoir testé en situation les culottes cousues, 2 couches d’éponge de bambou suffisent largement pour un flux moyen sur 12h. 😉

Pour le montage, j’ai d’abord assemblé le fond de culotte – devant, gousset et arrière – et mes inserts à part. J’ai ensuite positionné mon insert sur la culotte, tenu en place par des pinces sur les cotés, et collé en place à l’avant et à l’arrière avec de la colle temporaire. J’ai ensuite piqué les bords avant et arrière au point zig-zag élastique. Soyons clair, l’insert n’est pas élastique, mais j’ai préféré opté pour la sécurité de la couture comme mes culottes sont en jersey. J’ai ensuite assemblé les cotés des culottes à la surjeteuse et fini par poser les élastiques pré-pliés aux bordures, à l’aide de nombreuses pinces (+ colle temporaire au niveau de l’insert pour bien envelopper toute les épaisseurs aux entre-jambes ) et cousus au point zig-zag élastique. J’ai ajouté un petit noeud sur le devant, petit clin d’oeil à ma fille qui ne conçoit pas une culotte sans petit noeud! Au passage, petite astuce: je l’ai cousu à l’aide du pied de pose de bouton, beaucoup plus rapide que de le faire à la main!!! 😉

En bref, une couture simple, rapide et utile!! Je suis bien contente d’avoir sauté le pas de la culotte menstruelle. Une 3e culotte est d’ores et déjà en cours avec le même insert suite à mon test, et je projette d’en faire 3 autres avec seulement 1 couche de bambou pour un flux plus léger, dès que j’aurai de nouvelles chutes de jersey de taille suffisante!!!

Pour les tissus:
– le PUL et l’éponge de bambou proviennent de chez Rascol,
– les élastiques pré-pliés proviennent de chez Lulu la Luciole (le rose est extra!!!, maintenant il y a plein de choix!!)
– les jolis chutes de jersey proviennent de coupons achetés chez Lulu La Luciole déjà utilisés pour différents projets!

Super-Héroine et voiture!!

Ce soir je partage avec vous les 2 derniers T-shirts manches longues cousu pour mes enfants. Ce n’est pas un duo, mais comme ce sont les derniers de la série, je vous les présente dans un même article!

Pour mon fils, j’ai opté pour le modèle « North Pole » du magasine Ottobre 6-2015 en 104 cm. Dans le magasine il est présenté comme étant un haut de pyjama, mais pour moi ça reste un basique à manches longues! 😉 Pour varier un peu dans les patrons, je voulais tenter le col… j’aime beaucoup ce genre de col sur les hommes, alors pourquoi pas pour mon Léo!! 😉

Pour les tissus, j’ai réutilisé les mêmes tissu que pour son polo de cet été, la série « mini Moop Moop » de Lillestoff designé par Susalabim, que j’ai acheté chez Lulu la Luciole (liens à la fin de l’article!). Je l’ai de nouveau associé au jersey rouge chiné Lillestoff pour l’encolure et les bords de manches, et le tissu « mini Stars » pour les manches.

Je ne sais pas vous, mais moi j’aime beaucoup! Le T-shirt est encore un peu grand, mais il rend plutôt bien sur mon jeune homme en devenir, et à l’air assez confortable. Mon petit fan de Cars, et surtout Flash McQueen et Martin, est tout content d’avoir un nouveau T-shirt voitures!!

Pour le T-shirt de ma fille, je lui avais promis un T-shirt de super-héroïne avec ce tissu!!
Pour moi un super-héros doit avoir une cape, alors j’ai eu l’idée de pouvoir rajouter une cape amovible au T-shirt de ma princesse! Pour rester dans les mêmes tons, j’ai associé un jersey moutarde à ce magnifique tissu super-héroïne! 😉
Pour arriver à mes fins, j’ai opté pour le modèle « The Fox and the Pears » du magasine Ottobre 6-2016, en 116 cm. Ce patron a les épaules du dos qui viennent sur le devant, donc parfait pour mon idée de la cape, à la façon Thor (lol). Pour pouvoir y ajouter une cape, j’ai renforcé les bordures où j’y ai disposé les parties mâles des pressions, comme ça sans la cape cela fait comme des rivets. Les pressions femelles sont sur la cape, que j’ai créé a partir du haut du dos du T-shirt, prolongé en rectangle. Pour un coté un peu paillette, j’ai posé un biais lurex bleu tout autour.

Ma princesse est toute ravie de son T-shirt de super-héroïne!!! Je ne l’autorise pas à mettre sa cape à l’école, mais dès qu’elle le met à la maison elle est toujours en place! Un T-shirt spéciale pour une petite fille spéciale!! Qu’en dites vous??

A très bientôt pour de nouvelles cousettes!!

Liens vers les tissus, tous en provenance de chez Lulu la Luciole:
– jersey Mini Moop Moop
– jersey Mini étoiles
– jersey rouge chiné n’est plus sur la boutique…
– jersey super Héros
– jersey moutarde

Duo chevaliers et princesses

Pour continuer la série de T-shirts manches longues pour les enfants, nous avons choisi de faire un dernier duo!! Tout est parti du choix du tissus avec des princesses et des chevaliers dessinés par Susalabim pour Lillestoff. Pour contrer le coté très scénique de ce tissus, nous (les enfants ont fait leurs choix) les avons associés à des unis gris, rose, vert lime et bord-côte associés, toujours de chez Lillestoff. Pour ne pas changer, tous ces tissus proviennent de chez Lulu La Luciole, et je vous mets les liens directs à la fin du post pour ceux qui sont encore en stock! 😉



Pour le T-shirt de Léo, j’ai choisi un patron on ne peux plus simple dans mes magasines Ottobre à disposition, c’est donc le modèle « Nelja Palaa » du magasine 1-2018, toujours en 104 cm. Un patron on ne peut plus simple, avec des manches façon kimono. A la découpe je n’étais pas ultra convaincue de la forme, mais une fois assemblé et porté je trouve cela pas mal du tout! Pour les manches, nous avons choisi du jersey vert Lime, assorti au dragon qui se cache sur le panneau! Bon, moi j’ai centré le panneau sur le petit chat à la fenêtre (cat lover for ever lol!!), mais lui il ne voit que le dragon!! 😉 Léo est tout content de son nouveau T-shirt, il a adoré partir à la chasse au dragon avec ses épée et bouclier en mousse!! 😉

Pour Emma, le choix du patron a pris un peu plus de temps car il fallait en trouver un qui féminise un peu le tissu! Du coup, le coté empiècement et fronce du modèle « Autumn Forest » du magasine Ottobre 4-2014 s’y prêtait bien! Initialement elle voulait les manches grises, mais au moment de la découpe je me suis aperçue que je n’avais pas assez de tissu… et comme j’étais contente que pour une fois elle ne me demande pas que du rose (légère overdose de rose de maman… lol), j’ai opté pour faire des empiècements types manches courtes sur manches longues. Du coup, manches courtes grises sur des manches longues roses!!


J’ai apporté une autre modification, due à une erreur de découpe cette fois… J’ai bien rajouté les marges pour l’ourlet des manches grises, mais je les ai oublié pour la partie rose… donc à la place de l’ourlet en bas des manches, j’ai du rajouter une bande de bord-côte pour rajouter un peu de longueur… Emma aime beaucoup l’effet des manches, alors pari gagné!! 😉

Pour le corps, il fallait absolument que toutes les princesses du tissus soient présentes… alors, nous avons donc les 2 princesses aux fenêtres et cheveux longs sur le dos, la princesses qui se ballade en robe rose sur le bas du devant, et la princesse qui est déjà mariée (ben oui, il n’y a que les gens mariés qui ont le droit de se faire des bisous sur la bouche… 😉 ) est au milieu dans les fronces! D’ailleurs, je me suis un peu améliorée pour les fronces à la laminette, mais ce n’est pas encore ça…

Pour les photos, on a tenté une séance sur notre toit, mais suite à une glissade d’Emma la coopération n’y était pas… du coup on n’a même pas réussi a prendre une photo des 2 enfants ensemble… Par contre, Léo s’est fait un plaisir de courir après Papa… lol
Et vous, que pensez-vous de mon duo de chevalier/princesse???

Pour les tissus:
– coupon chevalier/princesse n’est plus en stock sur la boutique…
– jerseys lime et rose, le gris n’est plus disponible non plu..
– bord-côtes lime et rose

tuto poignets troués

Ici je vous explique comment réaliser des poignets en bord-côte troués pour les pouces. Les photos ont été prises au cours de la confection de mon sweat Maëlle que je vous présente ici. 😉 les mesures sont donc indicatives pour des poignets adultes. Pour des enfants il suffit de réduire de moitié (je vous confirme ça bientôt, je dois en faire dans mon prochain projet! 😉 )


La largeur de mon bord-côte fait 20 cm, pour qu’une fois replié il en fasse 10, donc 9 une fois assemblé aux manches.

De là il faut séparer en 5 sur la hauteur pour délimiter les zones à coudre. Moi j’ai placé les délimitations tous les 4 cm, mais vous pouvez adapter. Pour cela il suffit de faire en sorte que les premières zones en haut et en bas soient bien égales, et que la 3e soit bien au milieu du bord-côte.

Suivant cette méthode, il faut ensuite piquer au point droit au niveau des traits rouges, soit aux extrémités et au milieu. Les trous pour les pouces seront situés là où vous n’avez pas cousu.


Ensuite on plie en 2 sur la hauteur, nous allons joindre les « trous » entre l’intérieur et l’extérieur du poignet au niveau des marges de couture.
C’est l’étape la plus compliquée des poignets troués, où il faut bien placer les marges comme il faut…
Pour pouvoir joindre ensemble les bonnes marges, il faut bien replier celles qui sont à l’intérieure, et coudre ensemble celles sur l’extérieur suivant le trait rouge (en fait on rejoint les 2 coutures faites à l’étape précédente). On a donc que 2 épaisseurs de bord-côte sous l’aiguille de la machine, comme sur la photo dessous.
Mon astuce est de mettre une aiguille pour maintenir les marges à l’intérieur 😉 .

Ensuite on retourne pour faire la couture suivant la même méthode de l’autre coté.


Maintenant, plus qu’a retourner envers coutre envers le bord-côte de façon a former le bord poignet. Et hop, vous avez un poignet troué pour votre petit pouce!!!

Personnellement, pour éviter que ça ne tire sur les coutures, j’aime bien renforcer les bordures avec un point zig-zag serré sur 1 cm (longueur de point 0.5).

Plus qu’à faire de même pour l’autre poignet et vous avez vos bords poignets sur-mesure pour vos petits pouces!!!
(et fini l’air qui rentre 😉 )

un sweat pour moi!!!

Pour une fois, je me suis cousue qq chose pour moi!!! Et oui, nous les adultes on ne grandit plus, alors on a moins besoin de renouveler notre garde-robe… Néanmoins, mon projet « 10 T-shirts manches longues » m’a semblé un peu trop répétitif, alors un peu de couture pour des adultes ça fait du bien!! 😉

Bon, comme pour nous les adultes les vêtements doivent nous durer plus longtemps, je tâche de soigner les finitions… et je dois dire que pour ce sweat, j’ai pris énormément de plaisir dans la personnalisation! 😉 Pour cela, je me suis inspirée de mon sweat préféré, d’une marque allemande, et que je ne lâche jamais! Je vous laisse découvrir ça…

Pour le tissu, j’ai opté pour le magnifique french terry See You at Six « Flower Garden, Darkest spurce green » acheté cet été chez Lulu la luciole (il n’est plus en stock alors je ne peux vous mettre le lien…). Je l’ai associé au bord-côte vert assorti, ainsi qu’un bord-côte rose pale que j’avais en stock.

Coté patron, j’ai choisi le sweat raglan « Maëlle » du livre « Coudre le Stretch » de Marie Poisson. Ce livre est une petite pépite recueillant des patrons basiques que l’on peut moduler à souhait, et explique pleins de techniques et astuces pour coudre les tissus élastiques.
Pour cette fois j’ai opté pour la version col rond, longueur la plus longue. J’hésitais sur la taille, donc j’ai demandé conseil aux copines couture sur le groupe Facebook « Autour de Lulu la Luciole »! Je me suis donc fiée au tableau et ai coupé en taille 40, tout en rallongeant les manches de quelques centimètres d’après leurs indications. 😉

Ca c’est ma base, ensuite j’ai attaqué les modifications à mon gout pour qu’il devienne mon nouveau chouchou!! J’ai opté pour des bordures poignets et ceinture en bord-côte large (10 cm) agrémenté d’une bande rose pour amener un peu de fun, et aussi parce que sinon je n’avais pas assez de longueur… :p
Aimant beaucoup rentrer mes mains dans mes manches, j’ai réalisé des poignets troués pour y passer le pouce!! Je vous ai préparé un tuto photo pour vous expliquer la méthode. C’est pas très compliqué, et comme ça le froid ne rentre pas par les poignets!!
Pour l’encolure, je n’ai pas suivi le patron, j’ai préféré appliquer la méthode Ottobre pour calculer la longueur de la bande (à savoir: longueur de l’encolure x 0.7).

Pour continuer l’adaptation de Maëlle à mon goût j’y ai ajouté des poches que j’ai entièrement dessinées… j’ai fait le sac de poche pour que ma main rentre dedans, sans pour autant pouvoir y mettre trop de « bazar » – vous savez, les collections de mouchoirs et babioles que les enfants vous offrent en permanence… lol. Je les ai placé proches des coutures cotés et sur le bas du sweat pour plus de facilité à mettre les mains dans les poches (lol), et surtout pour pouvoir fixer mes fonds de poches aux marges de couture de la ceinture afin qu’elles restent bien en place. Pour renforcer les ouvertures j’y ai ajouté des triangles en snappap. Ils apportent une jolie finition tout en évitant que le tissus ne se déchire à l’usage (non non, je n’ai pas tout le temps les mains dans les poches… juste qd je suis debout… :p ).

Mes dernières finitions sont des étiquettes: une à la poitrine et une à la ceinture.
Pour celle de la poitrine, j’ai perforé mon snappap en forme d’oiseau (perforeuse de scrapbooking), qui j’ai ensuite découpé en forme de médaillon/bouclier et piqué sur un morceau de bord-côte rose clair.
Pour celle de la ceinture, comme ce sweat est pour moi, je voulais y faire apparaitre une de mes étiquettes, achetés récemment chez Dutch label. Là, grande discussion avec mon mari pour savoir où et comment la mettre… J’ai fini par prendre exemple sur mon sweat fétiche pour m’inspirer. Mon étiquette est donc cousue sur une bande de snappap et bord-côte vert, que j’ai ensuite placé en sandwich sur la partie rose de la ceinture. La bande est seulement tenue par la couture en haut, que j’ai renforcée avec un point zigzag. Je trouve qu’elle coupe un peu la bande rose en la rendant moins voyante, ce qui me plait bien.

Bon, j’avoue je suis bien contente de mes finitions, que ce soit endroit comme envers.
Une fois portée, la coupe est agréable bien qu’un peu moulante (j’ai l’habitude de porter des vetements plus amples), mais le sweat tient bien au chaud du coup!! A refaire, j’opterai pour la longueur intermédiaire car il est un peu long pour moi… il me fait presque une robe… mais je remonte un peu la ceinture pour lui donner un effet blousant.
Bref, il est parti pour être mon nouveau chouchou!!! Qu’en dites-vous???
(en cadeau, photos sous la grisaille parisienne…)

Duo de Pandas Indiens

Je continue de vous présenter ma série de T-shirt manches longues pour les enfants! 😉
Cette fois c’est un Duo que je vous présente! J’ai ces tissus en stock depuis l’été 2018 (mes premières soldes chez Lulu la luciole…), mais je n’avais pas d’idée précise de ce que j’allais en faire. Ces panneaux sont de la marque Stenzo, qui propose généralement des tissus aux dessins originaux, voir un peu trop originaux parfois… avec des poneys en bottes et parapluie… Ils sont vraiment magnifique comme impression numérique, mais un peu trop décalés à mon goût parfois! Bon, ces panneaux indiens ne sont plus disponibles, mais il y en a des nouveaux vraiment sympa (les dinosaure, le Klimt, l’astronaute…), allez y faire un tour (voici le lien 😉 )!

Ces panneaux de panda indiens avaient pile poile la bonne taille pour faire des T-shirts à manches longues aux enfants. D’ailleurs il ne fallait pas que je traine plus, car s’était presque limite pour celui d’Emma… j’ai du découpé les manches suivant la largeur de laize car sinon ça ne passait pas… Les chutes restantes vont me servir à faire des sous-vêtements aux enfants, il va falloir que j’en fasse une petite série prochainement…

Coté patron, j’ai opté pour des modèles tous simples pour mettre en valeur le magnifique panda indien des panneaux. Ce sont tous deux des patrons Ottobre: le « Dino’s toothbrush »(4-2018) en 104 cm pour Léo, et le « Black cat » (6-2016) en 116 cm pour Emma.

Pour celui de Léo, je voulais tenter la patte d’épaule avant qu’il soit trop grand pour me dire non, lol! Ce n’est pas bien compliqué en fait, il faut juste bien faire attention à la superposition de la patte pour l’assemblage de la manche et la pose des pressions. J’ai également fini les manches avec du bord-cote façon biais. Tout l’assemblage s’est bien passé, et je suis satisfaite de mes finitions, mais je trouve que la combinaison biais aux manches et patte d’épaule un peu trop enfantine à mon goût..

Pour Emma, le patron choisi est vraiment on ne peut plus simple et rapide à faire! J’aime beaucoup faire la finition des manches en bord-côte avec cette méthode (assemblage d’un bord à la mac, puis replis et surpiquage à la recouvreuse). C’était également celle proposé pour le T-shirt Save the Oceans de Léo que je vous ai déjà présenté!
Bon, je n’ai pas suivi toutes les volontés d’Emma pour ce T-shirt… elle voulait du bord-côte rose… sauf qu’il n’y a rien de rose sur le panda… du coup, pour vraiment faire un duo j’ai préféré mettre du rouge. En plus, Léo pourra le récupérer lorsqu’il sera trop petit! 😉
En conséquence, elle a été dure à convaincre de le porter… mais maintenant elle est toute contente d’avoir le même T-shirt que son frère, lol.

Qu’en dites-vous de mon duo (en prime, qq photo de vacances! 😉 )?

Allez, plus que 2 T-shirts chacun et ensuite je passe à des coutures adultes pour changer un peu! 😉

1, 2, 3 Cordoba PJs…

Ce soir je vous présente les nouveaux pyjamas de Léo! J’avais promis à une collègue que je lui donnerai les pyjamas trop petits de Léo, et avec l’arrivée de la fraicheur, il ne fallait plus trop tarder… En même temps, ils devenaient vraiment trop petits pour Léo!

Par efficacité, j’ai choisi de coudre à la chaine plusieurs fois le même patron. Je n’ai pas pour habitude de procéder de cette façon car je ne prend pas autant de plaisir que pour coudre des pièces unique pour le patron et pour les tissus. Mais pour cette fois j’ai fait exception!


Voici donc 3 pyjamas suivant le patron Cordoba de Ikatee. J’ai choisi ce patron pour sa simplicité, ainsi que son coté confortable! Il est composé d’un haut en manches kimono et d’un saroual en bas. Le gros avantage de ce patron est que les haut et bas ne sont qu’en 2 pièces. En plus, il peut être entièrement assemblé à la surjetteuse. Pour la taille, même si ce patron de Ikatee taille grand, j’ai choisi de le faire en taille 4 ans (la dernière taille du patron d’ailleurs). Sa taille actuelle pour Ikatee est plutôt 3 ans, puisque son saroual cousu l’an passé lui va impeccablement, mais comme je n’avais pas envie de devoir refaire « une série » de pyjama, donc j’ai opté pour le 4 ans.

Coté tissus, ils proviennent tous de chez Lulu la Luciole. Comme d’habitude je vous mets les liens directs à la fin du post! 😉
Les 2 bleus sont cousu dans des tissus sweat tout doux, envers gratté, de la marque Hilco. J’ai choisi d’associer les haut et bas dans les tissus coordonnés, et je dois avoué que mon ensemble préféré est celui avec les reine en pantalon! Je les avais acheté l’hiver dernier, mais conservés en attendant de trouver le bon projet! Par manque de tissus j’ai dû couper les dos des haut dans le sens inverse, mais hormis le fait que les motifs soient verticaux le tissu est vraiment bien élastique dans les 2 sens, donc aucun soucis pour l’enfiler.
Le rouge lui est en Lillestoff. Le bas est en summersweat rouge, qui est un sweat léger. Le haut est sur le thème de Noel. Je l’avais acheter juste avant noël dernier, dans le but de faire une tenue à mes enfants pour l’occasion, mais le summersweat rouge a déteint dessus lors du premier lavage et impossible de rattraper… 😦 C’est un problème qui avait été rapporté à ce moment, à cause de je ne sais plus quel changement sur la ligne de production, mais reglé depuis 😉 ). Comme quoi, il faut toujours laver ses tissus avant de les coudre, et séparer les couleurs (ça je ne le fais pas vraiment… lol). Je l’ai donc conservé de coté pour coudre des vêtements de nuit justement!
Léo est tout heureux d’avoir le père noël sur son pyjama!! j’ai prévu une chemise de nuit pour Emma prochainement, alors vous allez le revoir! 😉

Voici les liens pour les tissus:
– le sweat reine Hilco par Petra Laitner
– le sweat assorti Hilco par Petra Laitner
– le summersweat rouge Lillestoff ainsi que le bord côte rouge
– le jersey Noël designé par Susalabim pour Lillestoff n’est plus sur la boutique.
– les bords côtes cotelés blanc et noir proviennent de la boutique l’Atelier de la Création à coté de chez moi (mais ils doivent être sur internet également 😉 )

T-shirt « Bateau Pirates »

Ce soir je vous parle du nouveau T-shirt de Léo. Encore un projet où je me suis bien amusée!!


Coté patron, c’est le modèle Steampunk du magasine Ottobre design 6-2015 en taille 104 cm. Avant de le faire j’appréhendais l’assemblage pour les manches marteaux, mais en fait c’est vraiment tout simple, tant qu’on aplatis bien les coutures au fer! J’ai fais les surpiqûres des coutures à la recouvreuse, et je suis contente car je commence enfin a vraiment l’apprivoiser dans ses réglages!!! Il est possible de faire les surpiqûres à la machine a coudre, Momo & co vous a fait un super tuto pour vous aider si vous voulez aller voir!!

Pour le tissu, j’avais commandé le tissu pirate de l’empiècement dès sa sortie, et heureusement les panneaux de tissus, dont le bateau ici, on été mis en vente avant que je n’attaque mon coupon! Du coup, je voulais vraiment tenter d’associer les 2 tissus ensembles. Pour le reste, je suis restée sur les couleurs des imprimés, donc en expresso et rouge. Tous les tissus sont de Lillestoff, donc tous sont bio, et surtout tous viennent de chez Lulu la luciole!! Je vous mets les liens direct vers les différents tissus à la fin du post.

Pour les finitions, je me suis éclatée, et on peut le dire, le thème m’a inspiré!
En premier, j’ai réalisé le petit appliqué du bateau pirate présent sur la lisière du tissu, que j’ai placé près du bord de la manche droite. Je l’ai termocollé et j’ai piqué au point zigzag pour être sûre qu’il ne bouge pas!
En second, j’ai réalisé mon tout premier appliqué inversé, sur le haut du dos du T-shirt. Un bateau pirate a besoin d’un capitaine, alors il fallait bien le faire apparaitre quelque part!! Pour le réaliser, j’ai appliqué de la colle temporaire sur le contour de mon appliqué avant de le positionner! de cette façon il n’a pas bougé lors de la couture. Comme j’ai laissé les bords à cru, j’ai préféré réalisé 2 contours. Ensuite, j’ai ouvert au ciseau du coté de mon dos et dégarni un peu. Pour terminé, j’ai roulé sur lui-même le tissu rayé, que j’ai fixé en place avec un petit point de colle!
Ma dernière personnalisation est mon étiquette en snappap, inspirée de l’affiche de Pirates des caraïbes! Pour cette dernière j’ai écrit « Pirate of the Playground » dans une écriture similaire à l’aide d’un aiguille et de peinture pour tissu. J’ai ensuite recouvert les contours de l’étiquette de peinture marron pour faire un effet de parchemin. Un petit coup de fer à repasser, et la peinture est fixée!! Léo ne va pas encore à l’école, et nous ne sommes pas dans les caraïbes, alors il a bien fallu que je sois inventive dans le texte! lol

Personnellement, je sui ultra fan du rendu de l’ensemble, et là il va pouvoir le mettre jusqu’a l’automne prochain avec un peu de chance! Qu’en pensez-vous??

Pour les tissus, tous de chez Lulu la luciole bien sûre!:
– le rayé rouge
-l’uni expresso et son bord-côte
– l’imprimé pirates designé par Susalabim pour Lillestoff
– le panneau bateau de pirates toujours par Susalabim pour Lillestoff

T-shirt Manches longues Mademoiselle Chat

Bonsoir tout le monde!! comme dis dans un précédent post, je suis en train de coudre une série de T-shirt manches longues à mes enfants. Comme je n’aime pas la répétition, j’ai pri le parti de tester des patrons différents pour chaque T-shirt, soit 10 au total! Après le cloudy sky en version « Save the oceans », ce soir je vous montre le « pink flamingo », du magasine Ottobre design 4-2018 en 116 cm, en version chat!

Pour ce vêtement j’ai choisi le tissu « Mademoiselle chat » de Lillestoff acheté chez Lulu la luciole (ici). Nous sommes une famille amoureuse des chats!!
Pour aller avec, j’ai choisi un bord côte rose, un classique pour Emma qui est fan de rose.

Pour le paton, il est vraiment très simple a réaliser! ce qui fait son charme ce sont les manches en smock ainsi que le roulotté.
Pour ma part, j’ai utilisé 2 ruban de laminette pour faire les smock à chaque manche car je n’ai pas de fil élastique en stock, et je voulais le finir avant de partir en week-end… du coup j’ai préféré poser ma laminette avec un point zigzag, que j’ai coupé à la taille du poignet d’Emma. Au final, je trouve le rendu pas mal, et ça m’a permis de m’exercer au travail de la laminette!!
Pour la finition des manches, j’ai fait un roulotté avec des fils roses, assortis au bord côte, que j’utilise généralement avec ma recouvreuse (ce sont des cônes Guttermann Miniking achetés ici). Mon astuce pour que le roulotté soit joli est de mettre du fil mousse (Guttermann Bulky-lock de chez Rascol) dans le boucleur supérieur et de réduire la longueur de point de la surjetteuse au minimum, comme cela la bordure du tissu est vraiment bien couverte, et il y a un léger effet de vaguelette du roulotté.



Emma est vraiment ravie de ce T-shirt, au point où elle l’a gardé tout le week-end tellement elle l’aime! En plus, les températures nous ont permis de faire une séance photo à l’extérieur pour vous montrer le rendu porté. Même notre chat s’est prêté au jeu de la pose pour la photo!! 😉



Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer